Le blog du CEPII
Europe

Comment expliquer la déformation du partage de la valeur ajoutée depuis 30 ans ?

Billet du 12 novembre 2018
Par Sophie Piton, Antoine Vatan
Le partage de la valeur ajoutée revient comme un thème majeur de recherche en économie. Les dernières décennies ont en effet été marquées par une déformation du partage de la valeur ajoutée au détriment du travail. Cette interview, parue sur le site SES-ENS, traite des différentes causes de cette tendance de long terme, aujourd'hui discutées par les économistes : le progrès technique, la mondialisation, le renforcement de la concentration, les changements de gouvernance dans les grandes entreprises.

Fixing the euro needs to go beyond economics

Billet du 29 octobre 2018
Par Anne-Laure Delatte
The agenda to fix the euro is hampered by conflicting national interests. Creditor countries demand fiscal house cleaning and debtor countries ask for risk sharing. There is currently a political deadlock about how the adjustment burden should be distributed, perpetuating a state of vulnerability that is not in the collective interest of euro area members. This column, part of the Vox debate on euro area reform, argues that overcoming this coordination failure requires reforming the political governance of the EU, rather than just its economic governance.
This post has been first published on VoxEU.




Répartition de la valeur ajoutée entre revenus du travail et du capital : de quoi parle-t-on ?

Billet du 10 janvier 2018
Par Sophie Piton, Antoine Vatan
Le partage de la valeur ajoutée revient comme un thème majeur de recherche en économie. Mais de quoi parle-t-on ? Comment mesurer les revenus du travail des entrepreneurs individuels ? Selon la méthode retenue pour distinguer entre revenus du travail et ceux du capital, les évolutions peuvent être sensiblement différentes.





Angela Merkel fait le pari risqué de la relance de l’Europe monétaire

Billet du 11 juillet 2017
Par Christophe Destais
L’Allemagne défend depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale une conception de la monnaie qui lui est propre. L’ordo-libéralisme s’appuie sur l’idée que la politique économique doit être guidée par un corpus de règles simples visant à mettre les acteurs économiques face à leurs responsabilités et de prévenir les comportements opportunistes.


Quels effets un réalignement du taux de change français produirait-il sur les dettes ?

Billet du 30 mars 2017
Par Anne-Laure Delatte, Jérôme Héricourt, Justine Pedrono
Après avoir examiné l’effet sur la compétitivité qu’aurait un réalignement du taux de change réel français, nous examinons son effet sur les dettes des banques françaises: il serait négatif car celles-ci ont une position nette débitrice en contrat international. Un réalignement vis-à-vis de l’Allemagne dans notre scénario coûterait 21,5 milliards d’euros.

Sortie de l’euro et compétitivité française

Billet du 21 mars 2017
Par Michel Aglietta, Anne-Laure Delatte, Etienne Espagne, Carl Grekou, Thomas Grjebine, Jérôme Héricourt, Valérie Mignon, Florian Morvillier, Justine Pedrono, Fabien Tripier
Nous posons dans ce billet deux questions simples : la France est-elle sur ou sous-évaluée, est-ce qu’un réalignement des parités dans la zone euro impliquerait une dévaluation de la France vis-à-vis de tous ses partenaires ? Et est-ce que la balance commerciale française s’améliorerait ?


De quoi CETA est-il le nom ?

Billet du 18 octobre 2016
Par Cecilia Bellora, Jean Fouré
L’accord de libre échange entre l’Union Européenne (UE) et le Canada, le CETA, devrait être signé le 27 octobre prochain. Voici un exposé du contenu de cet accord de deuxième génération, qui n'est pas le premier dans son genre, mais le premier entre l'UE et l’un de ses principaux partenaires commerciaux.

La divergence, une maladie européenne ?

Billet du 30 septembre 2016
Par Sophie Piton
« L’euro n’a pas apporté la prospérité promise, mais la division et la divergence » a récemment affirmé J. Stiglitz. Comment l’intégration monétaire aurait-elle accentué la divergence entre ses pays membres ? Une récente étude du CEPII mesure l’effet de l’intégration monétaire sur la divergence des prix entre pays, en s’intéressant aux déséquilibres sectoriels.



10 |  20 |  50 |  100