Le blog du CEPII
Billet












Répartition de la valeur ajoutée entre revenus du travail et du capital : de quoi parle-t-on ?

Billet du 10 janvier 2018
Par Sophie Piton, Antoine Vatan
Le partage de la valeur ajoutée revient comme un thème majeur de recherche en économie. Mais de quoi parle-t-on ? Comment mesurer les revenus du travail des entrepreneurs individuels ? Selon la méthode retenue pour distinguer entre revenus du travail et ceux du capital, les évolutions peuvent être sensiblement différentes.




La croissance irlandaise est-elle factice ?

Billet du 13 novembre 2017
Par Laurence Nayman
L’Irlande, après une période de crise sans précédent, affichait en 2015 un taux de croissance annuel du PIB réel de 26 %. Cette croissance reflète l’intensification de l’activité des multinationales en Irlande, mais aussi des changements dans la comptabilité de leur activité.


Japan-Europe, the unnoticed megadeal

Billet du 26 octobre 2017
Par Sébastien Jean
Trade between Japan and the EU is not a big deal in world trade, barely more than 1%. Their Economic Partnership Agreement can nevertheless be very influential because, jointly, they are a party in more than 40% of world trade, and much more in innovative sectors.



File 20170911 15801 ucfvw

La hausse des inégalités est-elle un facteur d’endettement et d’instabilité financière ?

Billet du 19 septembre 2017
Par Rémi Bazillier, Jérôme Héricourt, Samuel Ligonniere
Et si les inégalités de revenus étaient facteurs de crises ? En 2008, la crise financière a été déclenchée par l’explosion de la bulle des crédits subprimes aux États-Unis, dont l’objectif était de permettre aux ménages les plus pauvres de s’endetter pour financer l’acquisition d’un bien immobilier.


L’économie mondiale 2018 : quelques hirondelles feront-elles le printemps ?

Billet du 30 août 2017
Par Isabelle Bensidoun, Jézabel Couppey-Soubeyran, Grégoire Elkouby
Le 21 septembre, l’ouvrage annuel du CEPII, L’économie mondiale 2018, publié par La Découverte dans sa collection Repères, sera dans toutes les bonnes librairies. Son équipe de rédaction vous en dévoile, dès à présent, quelques-uns des principaux enseignements.
Le 6 septembre le CEPII vous invite à la conférence de présentation de cet ouvrage : pour s’inscrire cliquez ici.


Angela Merkel fait le pari risqué de la relance de l’Europe monétaire

Billet du 11 juillet 2017
Par Christophe Destais
L’Allemagne défend depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale une conception de la monnaie qui lui est propre. L’ordo-libéralisme s’appuie sur l’idée que la politique économique doit être guidée par un corpus de règles simples visant à mettre les acteurs économiques face à leurs responsabilités et de prévenir les comportements opportunistes.

Trump, le climat et le retour de l’incertitude

Billet du 10 juillet 2017
Par Michel Aglietta, Etienne Espagne, Baptiste Perrissin Fabert
L’élection fin 2016 de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis avait mis en émoi la communauté climatique, alors réunie à Marrakech pour mettre en œuvre les engagements pris à Paris. La chose est désormais entendue : le président américain a fait le choix d’un radical «isolationnisme climatique». Un oxymore évidemment intenable.













Quels effets un réalignement du taux de change français produirait-il sur les dettes ?

Billet du 30 mars 2017
Par Anne-Laure Delatte, Jérôme Héricourt, Justine Pedrono
Après avoir examiné l’effet sur la compétitivité qu’aurait un réalignement du taux de change réel français, nous examinons son effet sur les dettes des banques françaises: il serait négatif car celles-ci ont une position nette débitrice en contrat international. Un réalignement vis-à-vis de l’Allemagne dans notre scénario coûterait 21,5 milliards d’euros.

Sortie de l’euro et compétitivité française

Billet du 21 mars 2017
Par Michel Aglietta, Anne-Laure Delatte, Etienne Espagne, Carl Grekou, Thomas Grjebine, Jérôme Héricourt, Valérie Mignon, Florian Morvillier, Justine Pedrono, Fabien Tripier
Nous posons dans ce billet deux questions simples : la France est-elle sur ou sous-évaluée, est-ce qu’un réalignement des parités dans la zone euro impliquerait une dévaluation de la France vis-à-vis de tous ses partenaires ? Et est-ce que la balance commerciale française s’améliorerait ?

Lex monetae : de quoi parle-t-on ?

Billet du 14 mars 2017
Par Christophe Destais
Dans le cas où la France quitterait la zone euro, la redénomination en francs des contrats en euros, ne pourrait intervenir qu’au terme d’un long processus, serait partielle et entraînerait très probablement la mise en place de mesures de contrôle de capitaux.









10 |  20 |  50 |  100