Le blog du CEPII
Billet

Ventes domestiques et exportations : complémentarité ou substituabilité ?

Billet du 10 février 2012
Par Antoine Berthou, Jérôme Héricourt, Nicolas Berman
Dans une étude récente, le CEPII analyse le lien entre la capacité des entreprises françaises à exporter et leur capacité à vendre sur leur propre marché : leur succès à l’exportation impacte-t-il leur succès sur leur marché national, et le cas échéant, le lien est-il positif (complémentarité) ou négatif (substituabilité) ?

« Made in France » : l'anti-modèle allemand

Billet du 5 février 2012
Par Matthieu Crozet
Les chiffres sont accablants. En trente ans, l’industrie française a perdu environs 2 millions d’emplois. Au rayon des solutions avancées ces derniers mois, deux propositions semblent recueillir un large consensus : la promotion du « made in France » et les exhortations à s’inspirer du modèle allemand.

Taxes financières

Billet du 25 janvier 2012
Par Agnès Bénassy-Quéré
Retranscription écrite de l'émission du 26 janvier "Les idées claires d'Agnès Bénassy Quéré", chronique hebdomadaire sur France Culture le jeudi matin à 7h38.


Le système monétaire international a besoin de l’euro

Billet du 12 janvier 2012
Par Agnès Bénassy-Quéré
Alors que se joue depuis quelques mois la survie de la monnaie unique européenne, alors que la présidence française du G20 est close et que le Mexique n’a pas retenu la réforme du système monétaire international parmi ses priorités de sa propre présidence du G20, il peut sembler incongru de prôner un rôle accru de l’euro sur la scène internationale.

Pourquoi taxer les transactions financières ?

Billet du 9 janvier 2012
Par Gunther Capelle-Blancard
Il y a cinq ans, on rêvait de faire de Paris un des tous premiers centres financiers internationaux. Aujourd'hui, l'initiative d'instaurer une taxe sur les transactions financières montre que les priorités ont bien changé.


La Chine à l’OMC : quel bilan ?

Billet du 22 décembre 2011
Par Françoise Lemoine
La Chine est entrée à l’OMC en décembre 2001. Les termes de son accession reflétaient l’accord de la Chine et de ses partenaires sur un double objectif : intégrer le pays dans l’économie mondiale et ancrer le processus de réformes économiques internes et d’ouverture.


Pourquoi certains pays de la zone euro empruntent-ils si cher sur les marchés ?

Billet du 15 décembre 2011
Par Benjamin Carton
Depuis la crise financière de 2008, la situation sur le marché obligataire n’a cessé de se dégrader en zone euro, les taux d’intérêt de la Grèce d’abord, du Portugal, de l’Irlande ensuite, de l’Italie de l’Espagne et de la Belgique enfin ont fortement augmenté relativement aux taux des pays de référence (Allemagne, Pays-Bas, Finlande, France et Autriche).

10 |  20 |  50 |  100