CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Mardi 31 mai 2016
LunchTalkEurope
Des incertitudes pèsent sur l’avenir de l’Union européenne et sa place dans le monde. De la crise sont nées des ébauches institutionnelles pour l’Europe, et il s’agit aujourd’hui de les transformer en un édifice solide et pérenne. Les grands chantiers aujourd’hui ouverts pour l’Union européenne à 28 et pour la zone euro posent des questions économiques, institutionnelles, politiques, sociétales, de gouvernance. Dans ce contexte, le CEPII et France Stratégie organisent des rencontres mensuelles sur l’Europe qui ont vocation à rassembler, autour d’un intervenant choisi pour son actualité ou son implication dans le champ européen, diverses personnalités du monde officiel, économique, financier ou académique, pour discuter collectivement des grandes thématiques européennes.
Charles Bean sur " Services et numérique : le PIB est-il sous-évalué ? "



Avec  Sir Charles Bean
Professeur d’Economie
London School of Economics

Discutant : Fabrice Lenglart
Commissaire général adjoint de France Stratégie
La révolution numérique et les évolutions technologiques des dernières années ont changé la manière dont les entreprises produisent, ont donné lieu à la création de nouveaux types de services et ont affaibli la frontière entre le travail et les loisirs. Ceci rend la mesure de l’activité économique plus difficile, notamment car le cadre comptable actuel a été pensé pour une économie produisant essentiellement des biens alors que ce sont avant tout des services qui sont produits aujourd’hui.
 
C’est dans ce contexte que Sir Charles Bean, ancien Vice-Gouverneur de la Banque d’Angleterre, a piloté un rapport indépendant pour le gouvernement britannique, publié le 11 mars dernier, visant à renforcer l’outil de mesure statistique du Royaume-Uni.
 
Selon ce travail, mieux prendre en compte l’impact de l’économie numérique pourrait conduire à rajouter un-tiers à deux-tiers de point à la mesure de la croissance annuelle du pays, ce qui est considérable. Le rapport préconise une modernisation de la comptabilité nationale et de ses méthodes notamment à travers l’utilisation du big data.  
 
Charles Bean et Fabrice Lenglart discuteront de ces défis et des solutions envisageables pour la comptabilité nationale du 21ème siècle, forts de leurs expertises respectives dans le domaine. Leurs échanges et le débat qui s’en suivra sera modéré par Jean Pisani-Ferry.

La rencontre aura lieu sous les règles de Chatham House. L’ensemble des échanges se tiendra en anglais. Sur invitation uniquement.