CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Divergence des prix relatifs : une maladie européenne ?

Sophie Piton

À l'introduction de l'euro, l’afflux de capitaux des pays les plus riches de la zone vers ceux en rattrapage s’est dirigé vers les secteurs les moins innovants. Cette mauvaise allocation des ressources a alimenté de fortes hausses de prix dans ces derniers et a contribué à la divergence des taux d’inflation entre les pays de la zone euro. Alors que les prix dans les secteurs fortement exposés à la concurrence internationale (comme les activités industrielles, le transport ou encore le tourisme) ont convergé dans la zone, les prix dans les secteurs qui en sont abrités (le secteur immobilier, la grande distribution ou la distribution d’eau et d’énergie notamment) ont fortement divergé. La périphérie a ainsi connu une très forte hausse des prix dans les secteurs abrités relativement aux secteurs exposés, dont les bulles immobilières n’expliquent qu’une partie. En cause, non seulement une perte de productivité relative, mais également la forte baisse des taux d’intérêt dans les pays périphériques.



Abonnez vous au flux RSS de la lettre du CEPII
http://www.cepii.fr/CEPII/rss/RSSLettre.asp
La lettre du CEPII
N° 369   septembre 2016


Texte intégral



Référence
BibTeX (with abstract),
plain text (with abstract),
RIS (with abstract)

Retour