CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Brexit, Trumpit : la fin des accords régionaux ? Conséquences pour l’industrie automobile

Thierry Mayer

L’année 2016 a été marquée par une forte remise en question de la libéralisation commerciale dans l'opinion publique et parmi les décideurs politiques. Les difficultés auxquelles se sont heurtés l'accord entre le Canada et l’UE (CETA) ainsi que celui entre les États-Unis et l’UE (TTIP) rendent peu probable la signature de nouveaux accords. L’heure est même à la remise en cause des accords existants : le vote en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit) et les promesses électorales du nouveau président des États-Unis, Donald Trump, d'augmenter de 35 % les droits de douane sur les importations en provenance du Mexique (que nous appellerons « Trumpit ») montrent que les Accords Commerciaux Régionaux (ACR) sont réversibles au gré des décisions politiques. Dans cette Lettre, nous analysons les conséquences du démantèlement potentiel et désormais hautement probable de certaines relations préférentielles au sein de l’Union européenne et de l’ALENA. Les estimations proposées permettent de mesurer les coûts économiques importants d’un retour au protectionnisme.



Abonnez vous au flux RSS de la lettre du CEPII
http://www.cepii.fr/CEPII/rss/RSSLettre.asp
La lettre du CEPII
N° 371   novembre 2016


 Domaines d'expertise
Commerce & Mondialisation
Politique économique


Texte intégral

Annexe



Référence
BibTeX (with abstract),
plain text (with abstract),
RIS (with abstract)

Retour