Retour à liste des newsletters
Mars 2018        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

Conférence à l'occasion des 40 ans du CEPII : La France et l'Europe dans la mondialisation

Dix ans après la crise, les relations économiques internationales apparaissent profondément transformées, qu’il s’agisse de la stabilité économique et financière, de la concurrence internationale, des flux migratoires ou du défi climatique. Quels sont aujourd’hui les principaux enjeux pour la France et l’Europe dans ce contexte ? Pour répondre à cette question, le CEPII réunit, à l’occasion de son quarantième anniversaire, trois panels de trois personnalités chacun, françaises et étrangères, décideurs et académiques.
  • Alicia Adsera, Tenured Research Scholar at the Woodrow Wilson School, Princeton University
  • François Bourguignon, Chaire émérite, Paris School of Economics
  • Claudia Buch, Vice-President, Deutsche Bundesbank
  • Benoît Cœuré, Member of the Executive Board, European Central Bank
  • Ramon Fernandez, Directeur général adjoint, Directeur financier et stratégie, Orange
  • Francesco Giavazzi, Professor, Bocconi University
  • Pascal Lamy, Président d’honneur, Institut Jacques Delors
  • Jean Lemierre, Chair of the Board of Directors of BNP Paribas, chair of CEPII’s board
  • Kalypso Nicolaidis, Professor of International Relations and director of the Center for International Studies, Oxford University
  • Thomas Wieser, President, Euro-Working Group, European Council
Programme
>>>




Impact global de la crise des importations américaines d’acier et d’aluminium




À l’échelle macroéconomique, les montants concernés sont d’une ampleur limitée. Les importations ciblées représentaient environ 0,2 % de la consommation finale américaine en 2017 et la taxe sur la consommation que cela constituerait ne se monterait guère qu’à 0,04 % (6 milliards de dollars environ). Ce sont les conséquences indirectes qui sont préoccupantes, pour deux raisons. Premièrement, parce que les exportations qui ne trouvent pas preneur sur le marché américain pourraient être réorientées vers le marché européen, dans des secteurs souffrant déjà de surcapacités de production et de prix déprimés. Deuxièmement, parce que ces mesures pourraient marquer le début de conflits commerciaux de plus grande ampleur, soit du fait de la surenchère des représailles, soit parce que les États-Unis prendraient ensuite d’autres mesures du même type.
Cecilia Bellora & Sébastien Jean
  publications





  Edito




Face aux menaces commerciales américaines, l’Europe doit réagir fermement

L’annonce par Donald Trump de la décision imminente de frapper les importations américaines d’acier d’une taxe de 25 % et celles d’aluminium de 10 % n’est pas seulement un incident commercial de plus. Si elle était confirmée, elle serait profondément déstabilisante pour les relations commerciales internationales et leur cadre institutionnel, pour plusieurs raisons.
Sébastien Jean

>>>



  00:04:43


Progrès technique ou mondialisation : qui a le plus d’impact sur l’emploi ?

Farid Toubal


  Mot-clé

Taxes sur les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis

Le protectionnisme peut-il profiter aux Etats-Unis?
RFI, 7 mars 2018
Cecilia Bellora

L'OMC a-t-elle les moyens d'endiguer la guerre commerciale ?
La Croix, 6 mars 2018
Sébastien Jean

Guerre de l'acier: personne n'en sortira vainqueur

challenges.fr, 6 mars 2018
Sébastien Jean

Guerre commerciale: l’escalade ?
BFM Business, 5 mars 2018
Sébastien Jean

Une action à l’OMC est nécessaire mais pas suffisante
La Croix, 5 mars 2018
Sébastien Jean

Trump engage la bataille de l'acier et de l'alu : 6 questions pour comprendre
nouvelobs.com , 5 mars 2018
Jean-François Boittin

"Il y aura des conséquences terribles", juge un économiste alors que Donald Trump menace de taxer les importations d'acier et d'aluminium
France Info, 2 mars 2018
Lionel Fontagné

Trump va fortement taxer les importations d'acier et d'aluminium
rfi.fr, 2 mars 2018
Lionel Fontagné

Taxes sur les importations d'acier aux Etats-Unis : « Le risque que cela dégénère n'est pas nul »
lemonde.fr, 2 mars 2018
Lionel Fontagné

>>>

BREXIT

Quelle période de transition pour l’après Brexit ?
Le Blog du CEPII, Billet, 15 février 2018
Vincent Vicard, Simon Weber

Le bilan commercial du Brexit dans l’agriculture, négatif mais contrasté
Le Blog du CEPII, Billet, 15 janvier 2018
Cecilia Bellora, Charlotte Emlinger, Jean Fouré, Houssein Guimbard

L’agriculture, un secteur très exposé dans la négociation des relations commerciales post-Brexit
Le Blog du CEPII, Billet, 9 janvier 2018
Cecilia Bellora, Charlotte Emlinger, Jean Fouré, Houssein Guimbard

Le Royaume-Uni, grand perdant du Brexit …
Le Blog du CEPII, Vidéo, 21 novembre 2017
Vincent Vicard

>>>
  Opinion




Temps de négociation et de mise en œuvre des traités signés par l’UE

Au regard de l’histoire récente, la période de transition de moins de deux ans après la sortie officielle du Royaume-Uni envisagée aujourd’hui apparait particulièrement courte pour la négociation d’un accord économique et commercial intégré tel que ceux signés récemment par l’UE. Cela laisserait moins de 36 mois entre le prochain sommet européen et la date de mise en œuvre, soit moitié moins que les délais observés pour les accords récents.
Vincent Vicard, Simon Weber

>>>


CEPII is a member of the European Network for Economic and Fiscal Policy Research, a unique collaboration between policy-oriented university and non-university research institutes that are contributing their scientific expertise to the debate over the EU’s future design.
Read the first issue of the EconPol Europe Newletter.
  Votre avis nous interesse
ISSN: 1255-7072
Directeur de publication : Sébastien Jean
Rédacteur en chef : Dominique Pianelli