CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Vendredi 10 juin 2016
LunchTalkEurope
Des incertitudes pèsent sur l’avenir de l’Union européenne et sa place dans le monde. De la crise sont nées des ébauches institutionnelles pour l’Europe, et il s’agit aujourd’hui de les transformer en un édifice solide et pérenne. Les grands chantiers aujourd’hui ouverts pour l’Union européenne à 28 et pour la zone euro posent des questions économiques, institutionnelles, politiques, sociétales, de gouvernance. Dans ce contexte, le CEPII et France Stratégie organisent des rencontres mensuelles sur l’Europe qui ont vocation à rassembler, autour d’un intervenant choisi pour son actualité ou son implication dans le champ européen, diverses personnalités du monde officiel, économique, financier ou académique, pour discuter collectivement des grandes thématiques européennes.
Hélène Rey sur " Comment renforcer le fonctionnement de la zone euro ? "



Avec Hélène Rey
Co‐auteur du rapport « Reinforcing the Eurozone and Protecting an Open Society »
London Business School

Discutant : Emmanuel Massé
Chef du service des politiques macroéconomiques et affaires européennes
DG Trésor
Plus de 8 ans après le début de la crise financière internationale, la monnaie unique demeure une construction fragile. Les performances macroéconomiques de la zone euro restent décevantes, la divergence des conditions économiques et sociales mine la confiance des citoyens envers le projet européen et les niveaux d’endettement publics hérités du passé constituent encore une charge importante sur l’avenir. À cela vient s’ajouter la crise des réfugiés, qui a révélé des dissensions importantes entre les États membres.

Dans ce contexte difficile, le rapport « Reinforcing the Eurozone and Protecting an Open Society », co‐signé par un groupe d’économistes académiques réputés, propose des solutions pour renforcer la zone euro :
  • une réduction exceptionnelle des niveaux de dettes publiques des pays les plus endettés via une opération de rachat de dette ou une opération de swap
  • une règlementation bancaire limitant le degré d’exposition des banques face à leur propre souverain.
  • la mise en place d’un processus de restructuration des dettes publiques qui interviendrait de manière automatique lorsque la dette souveraine d’un pays est supérieure à 90% du PIB ou que son besoin de financement brut excède 20%
  • la mise en place d’un fonds de stabilité dédié à la crise des réfugiés, financé à partir d’obligations communes.
Hélène Rey présentera le rapport et Emmanuel Massé discutera ses principales
propositions, notamment dans le contexte des débats institutionnels actuels au niveau européen. Leurs échanges et le débat qui s’en suivra seront modérés par Jean Pisani‐Ferry.

La rencontre aura lieu sous les règles de Chatham House. L’ensemble des échanges se tiendra en anglais. Sur invitation uniquement.