Le blog du CEPII
Europe

Le bilan commercial du Brexit dans l’agriculture, négatif mais contrasté

Europe | Politique économique 
Billet du 15 janvier 2018
Par Cecilia Bellora, Charlotte Emlinger, Jean Fouré, Houssein Guimbard
Nos simulations de l’impact commercial du Brexit suggèrent que l’Irlande en serait le principal perdant dans l’UE, pour les produits industriels comme pour les agricoles. Pour l’UE dans son ensemble, la viande rouge et les produits laitiers sont les produits agricoles plus touchés.

Répartition de la valeur ajoutée entre revenus du travail et du capital : de quoi parle-t-on ?

Compétitivité & Croissance | Europe 
Billet du 10 janvier 2018
Par Sophie Piton, Antoine Vatan
Le partage de la valeur ajoutée revient comme un thème majeur de recherche en économie. Mais de quoi parle-t-on ? Comment mesurer les revenus du travail des entrepreneurs individuels ? Selon la méthode retenue pour distinguer entre revenus du travail et ceux du capital, les évolutions peuvent être sensiblement différentes.

L’agriculture, un secteur très exposé dans la négociation des relations commerciales post-Brexit

Europe | Politique économique 
Billet du 9 janvier 2018
Par Cecilia Bellora, Charlotte Emlinger, Jean Fouré, Houssein Guimbard
Au-delà des volumes exportés (très élevés pour l’automobile et la chimie), le niveau des barrières commerciales potentielles détermine également l’enjeu sectoriel des négociations du Brexit. A cette aune, les produits agricoles sont parmi les plus exposés.



CETAssez compliqué… Où en sommes-nous exactement ?

Commerce & Mondialisation | Europe | Politique économique 
Billet du 1er septembre 2017
Par Cecilia Bellora
La signature du CETA a eu lieu en octobre 2016, après maintes péripéties. Mais elle n’est que le début du processus de conclusion de l’accord, qui peut se révéler compliqué : avis des cours de justice, incertitudes concernant la ratification… État des lieux, avant l’application provisoire prévue fin septembre.

Angela Merkel fait le pari risqué de la relance de l’Europe monétaire

Europe | Monnaie & Finance | Politique économique 
Billet du 11 juillet 2017
Par Christophe Destais
L’Allemagne défend depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale une conception de la monnaie qui lui est propre. L’ordo-libéralisme s’appuie sur l’idée que la politique économique doit être guidée par un corpus de règles simples visant à mettre les acteurs économiques face à leurs responsabilités et de prévenir les comportements opportunistes.


Quels effets un réalignement du taux de change français produirait-il sur les dettes ?

Europe 
Billet du 30 mars 2017
Par Anne-Laure Delatte, Jérôme Héricourt, Justine Pedrono
Après avoir examiné l’effet sur la compétitivité qu’aurait un réalignement du taux de change réel français, nous examinons son effet sur les dettes des banques françaises: il serait négatif car celles-ci ont une position nette débitrice en contrat international. Un réalignement vis-à-vis de l’Allemagne dans notre scénario coûterait 21,5 milliards d’euros.

10 |  20 |  50 |